mercredi 10 février 2010

Un mariage à Shantou dans le Guangdong (2/2)

Le repas est terminé, tous les convives quittent la pièce. Je suis un peu interloqué. Ca y est, c'est fini. Je regarde encore une dernière fois ma montre pour m'assurer de l'heure. Il est bel et bien 7h30. Je m'étais aperçu que les chinois n'étaient pas des oiseaux de nuit mais quand même il y a des limites.

Finalement il n'en ai rien, nous nous rendons au karaoké le plus proche. De l'autre côté du parking pour être précis.

Etape 5 : le Karaoké
Une salle assez luxueuse et de grande taille a été réservée. En l'espace de 10 minutes, nous passons de plus de 300 personnes a une quarantaine de personnes. Il ne reste plus que les amis du couple. La moyenne d'âge s'est effondrée. Mais le taux de doudoune-jogging reste quand même très élevé.
Ils m'invitent à boire avec eux. Tradition oblige, je m'incline et accepte avec grand plaisir. Il faut dire que je n'ai pas bu plus de 2 verres pendant le repas (juste assez pour honorer la famille du marié). Les bières s'enchainent assez vite, l'ambiance est bon enfant. Mais je suis très surpris de voir le marié dans la salle alors que sa femme est absente.
Finalement au bout d'une demi heure, nous quittons le Karaoké pour monter abord d'une Passat.

Etape 6 : Rencontre de la mariée
La voiture s'arrête, la conductrice descend et nous emmène vers un immeuble un peu décrépis. Le rez de chaussé est assez vaste, composé d'un salon entrouvert sur un garage.
Nous nous rendons directement au 4ème étage où la mariée nous attend. Elle nous fait visiter son appartement, la décoration est toute neuve : 2 plasmas XXL, une très grande chambre avec salle de bains dressing, un salon assez spacieux. Rien à redire, nos jeunes mariés ont tout pour commencer une vie sereine.
La mariée nous invite à boire du thé, les filles discutent. J'essaye de suivre la discussion mais ce n'est pas facile. La mariée et mon amie étaient ensembles à l'université de Guangzhou, elles ne s'étaient pas revus depuis la remise de leurs diplôme (Caroline a ensuite étudié deux ans en France avant de revenir en Chine).  En bref, elles ont plein de choses à se dire...

Etape 7 : Pourquoi y a t'il du bruit dans le couloir de l'immeuble ?
A ma grande surprise, l'ambiance cozy de la soirée disparait en l'espace d'un instant. Tous les amis du marié débarquent dans l'appartement. Un seul mot d'ordre : faire du bruit. La mariée court se réfugier dans sa chambre, la porte ne met pas longtemps à céder. Elle se réfugie dans le dressing. Le marié arrive tout de suite après. Les amis du marié sautent sur le lit, font du bruit, préparent un soutien gorge avec deux gros coquillages. Ils fouillent aussi dans les affaires de la mariée à la recherche de maquillage. Certains se glisseront même dans le lit conjugal. Je suis complètement interloqué par la scène qui se déroule sous mes yeux. Le marié se retrouve très vite maquillé et vêtu d'un magnifique wonderbra fabrication des îles. La mariée assiste à la cérémonie toute penaude, elle a eu de la chance, normalement elle aurai aussi due être chahutée. 
Je viens d'assister à un enterrement de vie de garçon post mariage à la sauce chinoise. C'est assez surprenant mais très marrant.

Etape 8 : une rencontre inopinée au rez de chaussé de l'immeuble

Nous quittons l'appartement des jeunes mariés. Arrivés au rez de chaussé de l'immeuble, les femmes de la famille nous attendent. Le père est déjà endormi depuis quelques heures. En faite nous n'étions pas dans un immeuble mais dans la maison familiale. Chaque génération dispose d'un étage et le rez de chaussé sert de pièce commune. Épatant non !!! La mère, la tante et la femme du marié sont présentes. Elles sont assez intriguées par la présence du petit blanc que je suis et me demandent si je peux leurs faire la bise. Je leurs fais la bise et elles deviennent toute rouge. Personnellement, leurs gênes et leurs requêtes ont fait que je me suis aussi sentis à mon tour un peu confus. La présence d'un étranger à l'extérieur des mégalopoles chinoises sera encore longtemps une "curiosité", une "attraction" aux yeux des chinois. Enfin bref, ça m'a fait très plaisir de leurs offrir ce petit cadeau si anodin pour un français. Un agrume nous  est ensuite offert  puis nous sortons enfin de l'immeuble pour disparaître dans la nuit glaciale de Shantou.

Etape 9 : Départ vers une destination inconnue
J'ai eu l'occasion de sympathiser avec le moins timide des amis du marié. Même si la communication est difficile, il contribue à la bonne humeur du groupe et favorise grandement mon intégration dans cette bande de joyeux lurons (l'alcool a aussi aidé, je présume). Ils nous invitent à monter dans son 4x4 Honda pour nous rendre dans une soirée. Arriver en boite de nuit, il n'y a plus aucune table de disponible donc nous repartons vers le Karaoké. Certains convives étaient restés dans la salle et sont en train de chanter, de boire et de manger.
Moralité, on m'invite à manger et à trinquer à de multiples reprises. Le marié vient nous rejoindre peu de temps après. C'est l'occasion de le féliciter et le remercier à de multiples reprises.
Bien entendu, je n'échappe pas à la tradition, je dois me résigner à chanter. Malheureusement, aucun morceau français n'est disponible, j'opte donc pour Hotel California et réaliste une performance lyrique des plus pitoyables.
Après "quelques" tournées, le moment est venu d'aller se coucher. Une chambre nous a été réservée dans un hôtel grand standing à proximité du Karaoké. Voilà un problème existentiel de résolu, nous ne dormirons pas dans la rue ce soir mais dans un 5 étoile.

Une fois dans la chambre d'hôtel, j'interroge Caroline sur l'absence de la mariée au Karaoké. Elle m'apprend que la mariée ne doit pas sortir de chez elle au cours des 3 jours qui suivent son mariage afin d'accroître les chances d'avoir d'un garçon !!!

Etape 10 : le lendemain

Réveil tardif, une des amis du couple vient nous chercher.
La note de l'hôtel a été réglée au préalable par la famille du marié. En réservant le restaurant pour le mariage, des chambres d'hôtel étaient comprises dans le forfait. Je suis assez soulagé car j'angoissais un peu sur le prix de la chambre.
Nous reprenons la Passat direction la maison familiale. Le marié nous attend en bas de l'immeuble. Sa femme restera bien entendu à la maison. Nous nous rendons ensuite dans un restaurant. Le marié me demande de choisir ce que je veux manger. Je veux gouter du serpent ou de la tortue. Il y en a pleins dans les cages devant le restaurant. Malheureusement Caroline ne nous laisse pas faire. Finalement nous mangerons de délicieux fruits de mer. Le marié me félicite pour la quantité de bière que j'ai absorbé la veille, ce qui me fait beaucoup rire. Je profite de l'occasion pour le féliciter encore une fois pour son mariage. Je souhaite payer le restaurant  mais il me dit que c'est bon. Nous quittons donc le restaurant sans payer (étrange mais bon c'est la Chine, on ne peut pas toujours tout comprendre).

Nous nous rendons ensuite à la gare routière afin de repartir vers cette bonne vieille ville sans âme qu'est Shenzhen. C'est promis, je retournerai un jour à Shantou.
Ainsi s'achève un des meilleurs week end que j'ai passé en Chine. J'y ai rencontré une multitude de gens chaleureux, j'y ai découvert une ville très sympa et je me suis délecté d'une nourriture vraiment délicieuse.
Je n'aurai eu qu'un seul et unique regret lors de ces deux jours : l'oubli de mon appareil photo à Shenzhen.

Posté par Xiao Wangba à 21:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Un mariage à Shantou dans le Guangdong (2/2)

    C'est vrai que les mariages des gens de la ville , c'est du rapide, ca change de la campagne ou il dure generalement une semaine. A shantou , la fete c 7/7 , ils sont tres couches tard et je confirme qu ils ont une des meilleures cuisine de Chine il represente pas le Guangdong pour rien a Shanghai expo.

    Posté par Jerome, dimanche 17 octobre 2010 à 12:56 | | Répondre
Nouveau commentaire